14/03/2019 - 15:15

Michaela Shiffrin continue à écrire l'histoire et Dominik Paris a réalisé un doublé grâce à sa victoire en finale du Super-G

Shiffrin a remporté sa première victoire dans une discipline de vitesse et est en voie d’obtenir quatre globes de cristal cette saison

Paris a remporté l'épreuve ce jeudi et son premier trophée en Coupe du monde

Le français Alexis Pinturault remporte le Globe de Cristal du Compiné alpin

 

La deuxième journée des finales de la Coupe du Monde de ski alpin 2019, qui se déroulent en Andorre, a été consacrée aux épreuves Super-G (SG), hommes et femmes, deuxième et dernière discipline de vitesse. 

La compétition s’est également déroulée sur la piste Àliga du secteur El Tarter de Grandvalira, avec une piste 500 mètres plus courte que la descente (DH) et avec des courbes plus techniques. Après la faible chute de neige de mercredi après-midi, le SG s'est déroulé sous un soleil éclatant et avec un public encore plus nombreux que pour la descente : environ 3 000 personnes étaient présentes dans la zone d'arrivée, en raison notamment du Jour de la Constitution, férié en Andorre.

 

SHIFFRIN CONTINUE D’ÉCRIRE LA LÉGENDE À GRANDVALIRA

Dans la catégorie féminine, l’américaine Mikaela Shiffrin continue de marquer l’histoire et a remporté son premier Globe de Cristal dans une discipline de vitesse, bien que ce ne soit pas sa spécialité. Sa place de quatrième de l’épreuve (1:24.35) lui a permis de confirmer sa position de leader au général.

L’autrichienne Nicole Schmidhofer a complété le podium. Sur l’épreuve du jour à Àliga, elle a fait le même temps que Shiffrin, ce qui lui a permis de prendre la deuxième place au général, devant Tina Weirather, qui a raté une porte et a été hors course.

C'est la première fois que Shiffrin remporte le Globe de cristal en Super-G. "Je rêvais de gagner, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit cette saison", comme il y a eu des courses difficiles et de nombreuses annulations d’épreuves de vitesse, a-t-elle exprimé pleine d’enthousiasme à la fin de la course

Shiffrin a expliqué que pendant la descente, qui a été très "agressive", elle s'est "concentrée sur mon ski et ma tactique", ignorant ce que faisaient ses concurrentes. Elle a ajouté que la piste était "parfaite" et que les conditions météorologiques étaient optimales.

Pour sa part, Eileen Shiffrin, la mère de Mikaela Shiffrin et membre de son équipe, a été très heureuse du triomphe de sa fille après la fatigue accumulée au cours de la saison, et a décrit l’Andorre comme étant un pays "merveilleux avec des gens charmants". Elle a assuré qu’elle reviendrait avec sa famille pour profiter des pistes de ski.

L’épreuve de jeudi a été gagnée par l’Allemande Viktoria Rebensburg (1: 23,91), ce qui lui a permis de passer de la sixième à la quatrième position du classement general. La deuxième place a été remportée par Tamara Tippler (1: 24,06) et la troisième par l’italienne Federica Brignone (1: 24,25).

Rebensburg a été très heureuse de sa victoire, qui lui a permis d'effacer la déception de sa seconde place de lors de la Descente d’hier. "J’ai été deuxième à plusieurs reprises au cours de l’hiver et j’ai fini première lors de la dernière course de la saison", a-t-elle déclaré. L'Allemande, déjà dans le top 3 dans deux disciplines, a ajouté qu'elle se sentait "très à l'aise en Andorre", mettant ainsi en valeur l'environnement et ses habitants. Pour ce qui est de la piste, elle a reconnu qu’elle était très bien pour les épreuves de DH et SG, car elle comporte des sections de toutes sortes. Elle a ajouté qu’elle espérait revenir bientôt.

 

DOMINIK PARIS REMPORTE SON PREMIER TITRE EN COUPE DU MONDE

Chez les hommes, l’Italien Dominik Paris a réalisé un doublé jeudi, remportant la course mais aussi le premier Globe de Cristal de sa carrière, après l’avoir manqué hier pour la Descente. "C'est un rêve devenu réalité, après avoir travaillé très dur et l'avoir eu si proche à deux ou trois occasions, je l'ai finalement obtenu et je suis très heureux", a-t-il assuré tout de suite après avoir terminé l’épreuve. L'Italien a annoncé qu'il ne participerait pas samedi à la compétition de slalom géant.

Paris a dominé la course ce jeudi, réalisant le meilleur temps avec 1:20:42. L’Italien a fait une descente sans erreur confirmant sa régularité dans cette discipline : il a remporté cette saison les Championnats du Monde à Åre et trois victoires en Coupe du Monde.

Il était suivi du Suisse Mauro Caviezel (1:20:57) et de l'Autrichien Vincent Kriechmayr (1: 20.86). Grâce à ce bon résultat à Grandvalira, Caviezel a grimpé de deux places au classement et a réussi à obtenir la médaille de bronze au Super-G avec 324 points. Paris en a obtenu 430 et l'Autrichien a terminé deuxième avec 346 points.

L’Autrichien, qui reconnaît que c’est une piste de Super-G "très intéressante", a assuré qu’il avait fait une bonne course, mais pas assez pour battre Paris. Le Suisse a également été très satisfait du résultat: "Je n’ai toujours pas eu le temps de m'habituer à cette idée, mais pour moi, la saison a été fantastique, j'ai parié sur trois disciplines différentes et je suis heureux de retrouver le podium. "

 

PINTURAULT SOULÈVE LE GLOBE DE CRISTAL EN COMBINÉ ALPIN

Jeudi, lors de la cérémonie de remise des trophées, a été décerné le Globe de Cristal de la discipline du Combiné alpin masculine (Descente ou Super-G et Slalom), même si aucune épreuve n'a été organisée en Andorre. Le vainqueur de la saison est le français Alexis Pinturault, suivi de l’autrichien Marco Schwarz (il n’a pas assisté à la cérémonie car il n’a pas pu participer à la finale à cause d’une blessure) et du suisse Mauro Caviezel. Chez les femmes, le nombre de compétitions alpines n’a pas été suffisant cette saison et le Globe de Cristal n’a donc pas été remis.

 

CONDITIONS IMBATTABLES

Les deux courses de la journée ont bénéficié d'un temps parfait. Le directeur technique de Grandvalira-Ensisa, Enric Barbier, a expliqué que, comme prévu, après la faible chute de neige d'hier et le vent qui a soufflé cette nuit, pendant la matinée, "le vent a totalement cessé et visibilité était fantastique, nous ne pouvions rêver mieux." En ce qui concerne la piste, Barbier a rappelé qu’Àliga avait offert un tracé de Super-G parfait et à la hauteur d’une Coupe du Monde, avec des passages qui ont mis à l’épreuve les meilleurs skieurs du monde, comme le deuxième saut, tout en garantissant la sécurité.

L'organisation des finales de la Coupe du monde d'Andorre 2019 a reçu jeudi les éloges du directeur de la Fédération autrichienne de ski, Hans Pun, agréablement surpris par le haut niveau offert par la station et par le fait que tout est "très bien organisé", leur permettant de se sentir "très à l'aise".

 

ÉMOTION GARANTIE DANS L'ÉPREUVE ALPINE PAR ÉQUIPE

La matinée de vendredi sera consacrée à l'unique compétition par équipes du circuit de la Coupe du Monde, le “Alpine Team Event” (ATE), un slalom parallèle pour les qualifications entre pays où le spectacle est garanti. Cette épreuve, la seule où l’Andorre sera représentée, sera la dernière à être disputée sur la piste Àliga à El Tarter. Ce week-end, la compétition se déroulera dans le secteur de Soldeu à Grandvalira, où seront disputées les épreuves techniques de slalom et slalom géant

 

Télécharger les visuels

À ne pas rater ...

Grandvalira 2019-2020
Proudly developed with by Bitanube