Les finales de la Coupe du monde Andorre 2019 seront décisives pour les épreuves de vitesse

07/03/2019 - 09:00

156 athlètes participeront au dernier affrontement
du circuit de la Coupe du monde

Les équipes techniques qui assisteront à l’événement seront plus nombreuses que lors des finales de 2017 et 2018

 

Les meilleurs skieurs et skieuses du monde s’apprêtent à atterrir à Grandvalira pour disputer, du 11 au 17 mars, les Finales de la Coupe du monde de ski alpin, le plus grand événement de sports d’hiver jamais organisé en Andorre. Au total, 156 athlètes de 18 pays différents participeront au dernier affrontement du circuit de la Coupe du monde 2018-2019, avec les 25 meilleurs spécialistes de chaque discipline, les champions olympiques et les champions juniors actuels.

Les épreuves de descente, Super-G, slalom et slalom géant, aussi bien en catégorie féminine que masculine, ainsi que les épreuves alpines par équipe  seront disputées pendant les cinq jours de compétition, précédés de deux séances d’entraînement. Les finales permettront de déterminer les gagnants des Globes de Cristal de l’année, à la fois le champion et la championne du classement général et les vainqueurs de chaque discipline du circuit. La lutte sera particulièrement intense pour les disciplines de vitesse (descente et Super-G) où les vainqueurs ne sont pas encore déterminés.

Les épreuves techniques (slalom et slalom géant) se dérouleront sur la piste Avet de Soldeu, qui propose une nouvelle arrivée en raison de la construction d’une plate-forme skiable sur la rivière qui rapproche encore plus la piste du village de Soldeu. Les épreuves de vitesse se dérouleront, quant à elles, sur la piste Àliga d’El Tarter. Il y aura donc deux arrivées différenciées puisque, bien que cela implique des coûts plus élevés pour l’organisation, celle-ci souhaite présenter au monde la meilleure piste de compétition possible.

Les derniers détails concernant l’organisation et les aspects sportifs ont été présentés aujourd’hui lors d’une conférence de presse célébrée à Soldeu en présence du directeur général du comité organisateur, Conrad Blanch, du directeur général de Grandvalira-Ensisa, David Hidalgo et du responsable de la course, Jordi Pujol.

 

 

Dernière lutte pour les Globes de cristal

Le circuit de la Coupe du monde 2018-2019 a été marqué par la domination sans faille de l’Autrichien Marcel Hirscher et de l’Américaine Mikaela Shiffrin, qui ont démontré leur grande supériorité par rapport à leurs concurrents. L’Autrichien est déjà le deuxième skieur de tous les temps en nombre de victoires, juste derrière Ingemar Stenmark ; tandis que Shiffrin est la troisième skieuse de l’histoire en nombre de victoires, et fin 2018, elle a battu le record de Hirscher en remportant 15 victoires en Coupe du Monde en une seule année.

Alors qu’il reste encore une épreuve de Coupe du monde, Marcel Hirscher a déjà remporté les disciplines de slalom et de slalom géant et, sauf accident, il remportera également le classement général de la compétition (il a déjà été vainqueur des sept dernières éditions). Shiffrin a, quant à elle, déjà remporté le classement général et la discipline du slalom.

Mais la lutte est toujours d'actualité dans le slalom géant féminin (où Tessa Worley tentera de s’imposer face à Shiffrin) et dans les disciplines de vitesse (DH et SG) tant chez les hommes que chez les femmes, suite au départ à la retraite en février dernier des stars de la discipline, Aksel Lund Svindal et Lindsey Vonn. C’est en Andorre, lors de la dernière semaine de compétition de la saison, que seront déterminés les vainqueurs de ces disciplines. En catégorie masculine, l’Italien Dominik Paris, le Suisse Beat Feuz et l’Autrichien Vincent Kriechmayr se livreront une lutte sans merci, tandis que chez les femmes, le titre se jouera entre les Autrichiennes Nicole Schmidhofer et Ramona Siebenhofer en descente, et entre Mikaela Shiffrin et Tina Weirather (LIE).

 

Les principaux favoris

Marcel Hirscher

Autriche, 2 mars 1989 C’est le skieur à battre, vainqueur des sept dernières éditions du classement général de la Coupe du monde. Spécialiste et authentique dominateur dans les disciplines techniques depuis 2012, l’Autrichien a remporté cinq fois la Coupe du monde de slalom et slalom géant. Cette saison, il est à nouveau le grand favori de la compétition et il est en tête du classement général et du classement en slalom et en slalom géant.

 

Alexis Pinturault

France, le 20 mars 1991. Depuis 2016, il a remporté seize épreuves de Coupe du monde. Cette saison, il est deuxième au classement général, premier en combiné alpin  et troisième au classement du slalom géant. Fils d’une famille d’hôteliers de Courchevel, le Français a été deux fois champion du monde junior en slalom géant, en 2009 et 2011, et a remporté une médaille de bronze aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 dans la même discipline.

 

Henrik Kristoffersen

Norvège, 2 juillet 1994. Spécialiste des disciplines techniques et grand rival de Marcel Hirscher dans la Coupe du monde. La saison dernière, il a terminé deuxième au classement général de la Coupe du monde ainsi qu’au classement du slalom et du slalom géant. En 2016, le Norvégien a remporté la Coupe du monde de slalom. Cette saison, il est pour le moment troisième du classement général, deuxième du classement du slalom géant et cinquième du slalom.

 

Dominik Paris

Italie, 14 avril 1989 Spécialiste des disciplines de vitesse (DH et SG), il a été le grand rival d’Aksel Lund Svindal au cours de ces dernières années. Tout au long de sa carrière, il a remporté 10 courses de descente et deux de Super-G. Cette saison, il est premier en Super-G, deuxième en descente et quatrième du général.

 

Beat Feuz

Suisse, 11 février 1987 La saison dernière, il a été proclamé vainqueur de la Coupe du monde de descente, le premier titre de sa carrière ; un exploit mérité pour ce skieur rapide qui, en 2012, a terminé deuxième au classement de la descente et troisième à celui du Super-G. Depuis la saison 2015, il a continué à progresser et s’est consacré exclusivement à la descente. Il est actuellement en tête du classement de la descente, juste devant son grand rival, Dominik Paris.

 

Principales favorites

Mikaela Shiffrin

États-Unis, 13 mars 1995. La skieuse à battre et reine du slalom lors des saisons 2018, 2017, 2015, 2014 et 2013, ainsi que vainqueur du classement général des deux dernières saisons. Elle aura 24 ans lors des finales de la Coupe du monde de Grandvalira. En décembre dernier, elle est devenue la plus jeune skieuse à avoir remporté 50 courses de la Coupe du monde, toutes disciplines confondues, et la huitième athlète de l’histoire à réaliser cet exploit. Cette saison, elle a dominé le classement général, ainsi que celui du slalom, du slalom géant et du Super-G.

 

Petra Vlhova

Slovaquie, 13 juin 1995 Spécialiste des disciplines techniques, elle a rivalisé avec Mikaela Shiffrin au cours de cette saison 2018-2019 et s’est hissée à la deuxième place du classement général du circuit de la Coupe du monde, à la deuxième en slalom et à la troisième en slalom géant. En décembre, après avoir remporté la sixième course de Coupe du monde de sa carrière, elle est devenue l’athlète de ski alpin la plus titrée de l’histoire de son pays.

 

Wendy Holdener

Suisse, 12 mai 1993 Elle a terminé deuxième au classement général et au classement du slalom de la Coupe du monde 2018. Spécialiste des épreuves techniques, elle s’est également lancée dans les épreuves de vitesse et a remporté la Coupe du monde de Combiné en 2018 et 2016. Cette saison, elle est actuellement troisième au classement général et au classement de slalom.

 

Nicole Schmidhofer

Autriche, 15 mars 1989 Cette skieuse autrichienne rapide est l’une des grandes surprises de la saison. Cet hiver, elle a remporté les trois premières victoires de sa carrière, ce qui l’a placée en tête du classement de descente, à la troisième place en Super-G et en cinquième position au classement général.

 

Épreuve par équipes avec la participation de l’équipe andorrane

La Fédération andorrane de ski (FAE) sera présente à l’Alpine Team Event (ATE) qui se déroulera sur la piste Àliga d’El Tarter le vendredi 15 mars avec la participation de Mireia Gutiérrez, Sissi Hinterreitner, Carla Mijares (réserve), Axel Esteve, Àlex Rius et Xavi Salvadores (réserve).

 

Un personnel technique plus nombreux que lors de précédentes finales

Les organisateurs des finales d’Andorre 2019 sont entrés cette semaine dans la dernière ligne droite de la préparation de l’événement. Tandis que les équipes techniques sont occupées à l’installation des réseaux, à l’organisation des arrivées et au montage de l’infrastructure pour la retransmission télévisuelle, le personnel chargé de la logistique achève les derniers détails du dispositif afin de garantir une fluidité maximale dans les accès aux deux pistes de compétition.

 

De fait, le secrétaire général du comité d’organisation, Marc Mitjana, a assuré que les prévisions concernant les effectifs des différents équipes techniques qui assisteront à la manifestation, qu’il s’agisse des équipes des différents pays, du personnel de la Fédération internationale de ski (FIS), des journalistes, des équipes de retransmission et des clubs, dépassent déjà les chiffres de la dernière finale d’Åre (Suède) l’année dernière et d’Aspen (États-Unis) il y a deux ans.

 

3 000 places de parking afin de garantir l’accessibilité

Entre le personnel et les équipes, ce grand événement hivernal attirera environ 2 000 personnes accréditées et hébergées en Andorre. Il faut ajouter à cela les skieurs qui seront à Grandvalira pendant cette période et les spectateurs qui souhaiteront assister aux finales.

 

Pour les jours de forte affluence, il est recommandé d’utiliser les entrées périphériques pour accéder aux pistes de compétition (Pas de la Case, Grau Roig, Canillo et Encamp). Des parkings spéciaux (dans le cas de Canillo, les parkings disposant d’une barrière d’entrée seront gratuits) et des remonte-pentes permettant d’atteindre la piste à Soldeu et à El Tarter seront aménagés dans ces quatre secteurs et disposeront d’horaires d’ouverture spéciaux afin de garantir l’accès du public aux épreuves. Grandvalira ouvrira l’accès à ses 6 secteurs à partir de 8 h 30 le samedi et le dimanche.

 

D’autre part, il sera possible de garer son véhicule sur un côté de la route générale 2 entre El Tarter et Soldeu et une navette sera disponible et permettra d’accéder au bas des pistes et reliera les deux secteurs en continu. Enfin, les quelque 500 membres de clubs de ski étrangers qui devraient assister à la compétition entreront en Andorre par la frontière française et les bus effectueront leur terminus à l’entrée nord de Soldeu avant de se garer sur le parking de Grau Roig. Au total, quelques 3 000 places de parking assureront l’accessibilité tout au long de l’événement.

Télécharger les photos

 

Recevez les dernières news et soyez toujours connectés à Grandvalira

Découvrez tout ce que vous pouvez faire avec My Grandvalira

Opina sobre Grandvalira
CONTACTEZ NOUS!
Demande d’informations, sugestion, incidences, devis….
App Grandvalira
Maintenant, l’essentiel dans votre poche.
AppGrandvalira AppGrandvalira
CONNECTEZ-VOUS À GRANDVALIRA !
Suivez-nous sur les Réseaux Sociaux et soyez le premier à recevoir les nouvelles :)
Facebook Grandvalira
Twitter Grandvalira
YouTube Grandvalira
Instagram Grandvalira
Grandvalira 2018-2019
Proudly developed with by Bitanube