12/03/2019 - 16:30

Les entraînements annoncent une fin à couper le souffle entre Feuz et Paris pour l’épreuve finale de la Coupe du monde de Descente

L’Italien Dominik Paris a réalisé le meilleur temps de la journée en s’imposant face au grand favori, le Suisse Beat Feuz

Nicole Schmidhofer et Ramona Siebenhofer se disputeront la victoire chez les femmes, malgré une petite frayeur du côté de Siebenhofer

La lutte pour les globes de cristal dans les disciplines de vitesse aura lieu mercredi et jeudi en Andorre

La deuxième journée des entraînements officiels de descente des finales de la Coupe du monde de ski alpin 2019 en Andorre a été marquée par une plus grande mise en confiance des skieuses et des skieurs, qui ont atteint des vitesses encore plus élevées le long du tracé de la piste Àliga d’El Tarter de Grandvalira en vue d’être au maximum de leurs capacités lors de la grande finale de mercredi.

Les entraînements de ce mardi céderont la place aux cinq journées de compétition des finales de la Coupe du monde dans les secteurs de Soldeu - El Tarter de Grandvalira. Les premières épreuves seront celles de vitesse : la descente sera disputée mercredi, et le Super-Giant le sera jeudi. Dans les deux cas, la lutte pour le globe de cristal de cette discipline est toujours ouverte, aussi bien chez les hommes que chez les femmes : l’Andorre sera ainsi décisive pour les globes de cristal dans les épreuves de vitesse, et le spectacle sera garanti.

Concernant la journée de demain, les équipes techniques sont en attente des prévisions météorologiques et espèrent une météo permettant à la course de se dérouler normalement. Le directeur général de Grandvalira-Ensisa, David Hidalgo, a assuré que le bilan des deux jours d'entraînement est très positif, car la piste a connu des conditions imbattables, "nous sommes donc prêts à faire une bonne course demain".

La lutte entre Feuz et Paris

Chez les hommes, la lutte opposera le Suisse Beat Feuz, qui tentera de remporter à nouveau le titre de champion de la Coupe du monde qu’il a déjà obtenu la saison dernière, et l’Italien Dominik Paris, deuxième en Super-Giant en 2015 et troisième en descente en 2013, 2016 et 2017, et qui a déjà démontré ce mardi son potentiel en réalisant le meilleur temps lors des entraînements. Le Suisse s’est montré très régulier tout au long de la saison, mais l’Italien a commencé à se démarquer lors des dernières épreuves : tous deux se lanceront dans cette épreuve finale avec les mêmes chances de gagner.

« J’ai eu de bonnes sensations et la lutte avec Beat sera très intéressante. Je vais devoir donner le maximum pour réaliser un bon temps », a déclaré Paris. Lors du dernier entraînement, l’Italien a réalisé un temps de 1:25:79, inférieur au meilleur temps des entraînements de ce lundi, décroché par Kjetil Jansrud, avec 1:28:36. Le Canadien Benjamin Thomsen a atteint la plus grande vitesse de la journée, avec une pointe à 128 km/h, en terminant tout de même à la 18e position.

De son côté, Beat Feuz, qui a réalisé le septième meilleur temps, a donné un avis positif sur le nouveau siège des finales et s’est montré très enthousiaste concernant la course de mercredi.

Aleksander Aamodt Kilde, cinquième du classement, est convaincu que « les résultats de la finale seront très serrés ». Il a également ajouté : « la météo de demain ne devrait pas être aussi agréable, mais je ne m’inquiète pas si la neige garde les mêmes bonnes conditions qu’aujourd’hui ».

En Super-Giant, la victoire est encore plus disputée, car les six meilleurs du classement ont la possibilité de rester en première position et de remporter le globe de cristal de cette discipline. Dominik Paris se trouve en tête du classement, suivi de l’Autrichien Vincent Kriechmayr, des Norvégiens Aleksander Aamodt Kilde et Kjetil Jansrud (champion de la discipline ces deux dernières années), de l’Autrichien Matthias Mayer et du Suisse Mauro Caviezel. Kriechmayr, après le deuxième tour des entraînements en DH de ce mardi, a déclaré que Soldeu « est l’un des plus beaux endroits que j’ai trouvés en dehors de l’Autriche », et il a salué les bonnes conditions de la piste Àliga, qu’il juge très appropriée pour le Super-G qui sera disputé jeudi.

Deux Autrichiennes se disputeront le globe de cristal en DH

Chez les femmes, le globe de cristal de DH sera disputé par deux Autrichiennes : Nicole Schmidhofer et Ramona Siebenhofer, deux des grandes surprises de la saison, qui ont remporté cet hiver les premières victoires de leur carrière. La Slovaque Ilka Štuhec est troisième, mais elle ne participera pas aux finales en Andorre, car elle s’est blessée lors de la dernière descente à Crans-Montana (Suisse). La Suisse Lara Gut-Behrami ne participera pas non plus aux finales, car elle s’est blessée au dos et au pied droit après avoir été victime d’une chute ce lundi lors des entraînements sur la piste Àliga.

Ramona Siebenhofer n’a pas pu terminer sa descente lors de l’entraînement de ce mardi. Comme elle l’a elle-même expliqué, elle a rencontré un problème avec la fixation qui l’a déstabilisée après avoir pris beaucoup de hauteur lors d’un saut, et elle est sortie de la piste. Siebenhofer regrette de ne pas avoir pu tester l’ensemble de la piste une deuxième fois : « C’est dommage, parce que j’aime cette piste et elle m’a portée chance il y a quelques années, mais il vaut mieux que cela se soit passé aujourd’hui et pas demain ». Pour sa part, Nicole Schmidhofer a terminé en septième position, car elle a commis quelques erreurs sur le premier tronçon de la piste, mais elle a assuré que le tracé se trouve dans de très bonnes conditions et qu’elle pense pouvoir « faire un bon résultat demain, en accord avec le reste de la saison ».

Stephanie Venier, qui a réalisé le meilleur temps de ce mardi (1:31:48) avec une pointe à 118 km/h, et qui occupe la quatrième place du classement, a indiqué que son objectif était de se battre pour la deuxième position, après l’abandon de la Slovaque Ilka Štuhec, qui occupait la troisième place. « J’aime l’Andorre, la piste est en très bon état, et la Team Hospitality est géniale, l’une des meilleures de la Coupe du monde », a déclaré Venier.

De son côté, la skieuse norvégienne Ragnhild Mowinckel s’est rompu le ligament croisé et les deux ménisques lors d’une chute ce mardi, et elle ne participera donc pas aux finales en Andorre. Mowinckel occupait la 22e place en descente, mais elle avait des chances de remporter le globe de cristal en Super-G. L’émotion est toutefois assurée pour cette discipline jeudi, car trois skieuses ont toutes les chances de se hisser à la première place du podium : la reine du slalom, Mikaela Shiffrin, la skieuse du Liechtenstein, Tina Weirather, et l’Autrichienne Nicole Schmidhofer.

Team Event et épreuves techniques

La semaine des finales de la Coupe du monde se poursuivra vendredi avec l’épreuve Alpine Team Event, un slalom parallèle par équipes avec des représentants de l’Andorre, qui se disputera au bas de la piste Àliga d’El Tarter. Le week-end, la piste Avet de Soldeu sera au cœur de l’action et accueillera les épreuves du slalom et du slalom géant. Pendant ces deux jours, le spectacle sera assuré par les deux meilleurs skieurs de la saison : l’Autrichien Marcel Hirscher et l’Américaine Mikaela Shiffrin, qui sont déjà certains de remporter les globes de cristal en tant que champions absolus de la Coupe du monde ainsi que ceux du slalom et du slalom géant, sauf le géant chez les femmes, où la skieuse slovaque Petra Vlhová peut encore voler la vedette à Shiffrin.

AGENDA

Mercredi 13/03/2019

10 h 30 - Piste : Àliga (El Tarter)

DH Hommes

12 h - Piste : Àliga (El Tarter)

DH Femmes

12 h - 20 h - À côté de L’Abarset (El Tarter)

Village avec les principales marques de l’univers du ski

17 h - 21 h - L’Abarset (El Tarter)

Fête d’après-ski

 

Télécharger les photos

À ne pas rater ...

Grandvalira 2019-2020
Proudly developed with by Bitanube