18/03/2019 - 19:15

Grandvalira demande à la FIS de continuer à accueillir les épreuves de la Coupe du monde de ski alpin

Par l'intermédiaire de la FAE (Fédération de Ski d’Andorre) et encouragé par la Fédération Internationale elle-même, le domaine a fait une demande formelle pour réorganiser des épreuves, de nouvelles finales et plus largement des championnats du monde.

Conrad Blanch souligne l'image de "sérieux, d'efficacité et de professionnalisme" qui a marqué l'Andorre tout au long de la semaine.

Près de 25 000 personnes ont vu les courses en direct et 440 journalistes ont relayé l’événement

 

Après sept jours intenses d'entraînement et de courses sur les pistes Àliga du secteur El Tarter et Avet du secteur Soldeu de Grandvalira, arrive le moment de dresser le bilan des Finales de la Coupe du Monde Andorre 2019. Celles-ci ont reçu les "éloges" de la Fédération Internationale de Ski (FIS), des équipes techniques et des coureurs qui ont participé à la compétition, comme l’a expliqué le directeur général du Grandvalira-Ensisa, David Hidalgo.

 

L'Andorre a montré au monde une image de "sérieux, d'efficacité et de professionnalisme" qui lui permet de continuer à aspirer à relever de nouveaux défis dans l'organisation d'événements hivernaux, a ajouté le directeur général du Comité organisateur, Conrad Blanch.

En ce sens, et encouragé par la FIS elle-même après avoir rendu public sa satisfaction sur la façon dont les finales se sont déroulées, ce même lundi a été envoyée par lettre une demande à l'organisme pour qu’il continue à prendre en compte ce pays des Pyrénées pour l’accueil de compétitions de Coupe du Monde. Concrètement, l'objectif est d'accueillir sur les prochaines années de nouvelles épreuves (en particulier les disciplines techniques masculines sur la piste Avet), et même répéter l’organisation d'une finale, a expliqué le président de la Fédération andorrane de ski (FAE), Josep Pintat.

Tout cela dans l’objectif final de présenter une candidature pour un Championnat du Monde de ski alpin, événement uniquement comparable à l’organisation des Jeux olympiques d'hiver.

La FIS se réunira en mai prochain pour clôturer le calendrier des compétitions jusqu'en 2023. C'est lors de cette réunion que l'organisation évaluera si elle inclut ou non Grandvalira dans son programme de comptétitions. Une volonté présente, puisque les réactions reçues une fois les Finales terminées sont que "l'Andorre s'est consolidée en tant que destination de premier niveau", a déclaré David Hidalgo, dépassant même les prévisions initiales. Les techniciens FIS ont été particulièrement satisfaits d’Avet, l’une des meilleures pistes pour les disciplines techniques de l'ensemble de la compétition.

 

L’AMPLEUR DES FINALES

Après les deux épreuves de Coupe du Monde de 2012 et 2016, les Finales ont frôlé la perfection: elles ont connu une météo imbattable, avec du soleil, des températures douces et un état des pistes optimal, au plus haut niveau ; démontrant qu'un site de Coupe du Monde peut compter sur "des conditions d'hiver et une météo printannière", selon les athlètes eux-mêmes.

Tout cela a été possible grâce au travail préalable des employés de la station (jusqu'à 130 personnes ont travaillé pour rendre l'événement possible parmi les pisteurs, les machinistes, les techniciens s’occupant des canons à neige, l'équipe des filets, les moniteurs, l'équipe des ressources humaines et de la qualité). Il faut ajouter à cela le travail d’environ 350 volontaires, qui ont travaillé comme s'ils étaient "3.500", explique David Hidalgo. Un autre aspect mis en avant a été le service dans les espaces d’accueil des équipes.

Sur le plan sportif, 228 coureurs de 19 pays ont concouru dans les catégories masculine et féminine des quatre disciplines (Slalom Géant, Slalom, Slalom, Super-G et Descente), ainsi que celle de l'épreuve par équipes alpines, qui s'est tenue vendredi avec la participation de l'équipe andorrane.

Le responsable de la compétition, Jordi Pujol, a souligné les heures de fonctionnement des machines et le travail effectué par l'équipe depuis des mois pour mettre au point les deux pistes et le fait que, malgré les températures élevées et l'absence de neige ces dernières semaines, la neige a perduré et toutes les conditions de sécurité ont été garanties.

Tout au long de la semaine, il y a eu un nombre record d'affluence du grand public, avec environ 25 000 personnes qui ont applaudi au pied des pistes, et jusqu'à 6 000 en une seule journée durant le week-end.

De plus, l'organisation des finales a nécessité une mobilisation humaine sans précédent, atteignant près de 2 500 personnes entre l'organisation, le personnel, les bénévoles, les équipes logistiques, les médias (avec 440 professionnels des médias accrédités) et les clubs sportifs.  En termes d'attraction de visiteurs, l'événement a permis, au cours du week-end, l'occupation hôtelière dans certaines régions du pays à hauteur de 90%. Jusqu'à 27 hôtels du pays ont participé à l'événement.

En outre, plus de 40 voyages ont été effectués entre l'aéroport de Barcelone et l’Andorre et le service de transport interne gratuit a également fonctionné correctement pour amener le public sur les pistes de la compétition.

A titre d'anecdote, Mikaela Shiffrin, l'une des grandes protagonistes de ces finales, a remercié l'organisation dans une note accompagnée d'un petit cadeau qu’elle a laissé avant de quitter Andorre.

 

UNE FINALE "10" POUR TOUTE L’ANDORRE

Outre le succès sportif et l'implication du public, l’événement a réussi à transmettre une image positive de l'Andorre à l'extérieur, une publicité pas toujours évidente à faire émerger par les canaux traditionnels.

En parallèle, il a été démontré que l'équipe humaine est capable de préparer des événements de cette envergure.

Pour tout cela, Conrad Blanch, a veillé à ce que cet effort collectif fasse des Finales 2019 un "grand festival sportif”. Si en 2012 nous avons mis à "Soldeu une note de 10", en 2019 "nous pouvons mettre un 10 à tout l’Andorre", s’est-il exclamé.

 

À PROPOS DES FINALES DE LA COUPE DU MONDE 2019

Les Finales de la Coupe du Monde de Ski Alpin se dérouleront du 11 au 17 mars 2019 dans les secteurs de Soldeu et El Tarter à Grandvalira. Tout au long de la semaine, les meilleurs skieurs du monde s’affronteront sur les pistes Aliga et Avet.  Des athlètes particulièrement médiatiques, tels que Lindsay VONN, Mikaela SHIFFRIN, Marcel HIRSCHER ou encore Aksel L. SVINDAL seront de la partie. Il faut rappeler que Grandvalira a déjà accueilli une édition de la Coupe du Monde Féminine de Ski Alpin (Slalom et Slalom Géant) en 2012.

À ne pas rater ...

Grandvalira 2019-2020
Proudly developed with by Bitanube